Leslie Mitéran

Leslie Mitéran intègre l’École Claude Mathieu en 2009, où elle se forme comme comédienne et s'initie à la mise en scène. Elle y assiste ensuite jusqu’en 2016 Alexandre Zloto et Thomas Bellorini, chargés de mettre en scène et en musique les spectacles promotionnels de fin d’études (dont Le pire n’est pas toujours sûr d’après Paul Claudel). En 2012, elle fonde avec Clothilde Huet et Johanne Teste la compagnie l’Ère de Rien, suite à la co-mise en scène de Lebensraum (Espace Vital) d’Israël Horovitz avec Clothilde Huet.

Avec l'Ère de Rien, elle monte Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman (création au Parc Culturel de Rentilly -77 en 2014), Ni d’Ève ni d’Adam, spectacle musical en écriture de plateau (création au Centre Culturel Isadora Duncan à Igny -91 en 2017) et Kroum l’Ectoplasme de Hanokh Levin (création au Pari à Tarbes - 65 en 2018). Depuis 2015, elle initie plusieurs projets à destination d'adolescents primo-arrivants sur la prise de parole, en français et dans leur langue maternelle. Elle a aussi travaillé à la mise en scène de performances pour la biennale du handicap en partenariat avec la Médiathèque Anne Fontaine (Antony, 92).

En dehors de son travail avec la compagnie l'Ère de Rien, on a pu voir jouer Leslie dans Les Reines de Normand Chaurette (m.e.s. Pauline Rémond - 2017), ou lors des Rencontres Internationales de Théâtre en Corse de l’Aria dans L’homme des bois d’Anton Tchekhov (m.e.s. Serge Lipszyc - 2015) ou Les amants de Sonezaki d’après Chikamatsu Monzaemon (m.e.s. Serge Nicolaï - 2016).