Ambre Kahan

Née à Avignon, en 1985, où elle commence le théâtre aux ateliers du Chêne Noir. Elle poursuit sa formation à Paris au Conservatoire du 8e arrondissement, puis à l’école Départementale de Théâtre à Corbeille Essonne et à l’école Claude Matthieu. 

 

Elle travaille avec Anatoli Vassiliev dans la création de Thérèse Philosophe à l’Odéon en 2007, et participe à la création Le temps des gitans de Kusturica à l’Opéra Bastille, fait l’assistanat d’Adrien Dupuis-Hepner sur Variations sur la mort de Jon Fosse avant d’intégrer l’École du Théâtre National de Bretagne. En parallèle, elle se forme au chant lyrique et pratique le violon depuis l’âge de cinq ans.

 

Get Out Of My Garden est sa première mise en scène, création en 2011 au Théâtre National de Bretagne.

Elle joue en 2012, dans Nouer la corde du pendu avec les dents d’un cheval mort, mise en scène de Tristan Rothut et Simon Gauchet. La même année, elle joue dans Living ! d’après Julian Beck et Judith Malina, mise en scène de Stanislas Nordey, au festival Mettre en Scène au TNB. Elle est seule en scène dans une comédie musicale-culinaire Baba, mise en scène de Delphine Bailleul ; joue dans Chef d’oeuvre de Lollike, mise en scène de Simon Delétang au Théâtre des Ateliers à Lyon. Elle met en scène une proposition dans le cadre des Sujets à Vif pour le festival d’Avignon 2013.

 

Entre 2013 et 2014, elle joue Éléna dans Oncle Vania mis en scène par Éric Lacascade. L’année 2015 sera consacrée à la création de All By My Self (ou l’histoire d’une rencontre), avec le collectif La Sixième Heure et qui sera joué au TNS en décembre 2017.

 

En novembre 2016, elle crée un seul en scène pour Karine Piveteau, Heaven’s Door, au théâtre Le Fou, à Lyon. En janvier 2017 elle est la collaboratrice artistique d’Ahmed Belbachir pour sa création No Body is God au théâtre St Gervais à Genève. En 2019 elle joue dans Nos vertiges intérieurs, conception et mise en scène de Jean-Philippe Albizzati, à partir de textes de Alejandra Pizarnik. Elle met en scène les élèves du conservatoire de Nantes au Grand T dans un Cabaret Infernal.

 

Elle est jury au conservatoire de Lyon pour les diplômes de fin d’études. Elle fera partie de la prochaine création de Stéphanie Lupo, aboutissement d’un long travail de transmission et de recherche. Après la rencontre avec Amélie Casasole, directrice du théâtre de Villefranche, elle est invitée à participer au « Focus Jeune Créatrice » en janvier 2021.

 

Elle travaille à IVRES, texte de Ivan Viripaev, créé en novembre 2020 au Théâtre des Célestins.