Anne Monfort

Anne Monfort est metteure en scène et traductrice.  Elle crée la compagnie day-for-night en 2000. Elle met en scène plusieurs textes de l´auteur allemand Falk Richter qu´elle traduit également. Artiste associée au Granit – Scène nationale de Belfort entre 2007 et 2010, elle crée notamment Laure, Les fantômes ne pleurent pas et Ranger (Sa vieille maîtresse) présenté au Théâtre GiraSole d´Avignon OFF en 2011.

En 2013/2014, elle reprend les inédits et extraits du journal d´écriture de Falk Richter et compose et met en scène Et si je te le disais, cela ne changerait rien. Elle est invitée au Festival de Caves pour les éditions 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 où elle crée Black House librement inspiré des figures de Rosa Luxemburg, des PussyRiots, de la RAF et de textes d’Alfred Döblin Elle monte aussiTemps Universel +1 de Roland Schimmelpfennig, Perséphone 2014 adapté du Roman de Gwenaëlle Aubry,  Morgane Poulette à partir de deux textes de Thibault Fayner.

En 2017-2018, elle crée Désobéir-Le monde était dans cet ordre-là quand nous l’avons trouvé, écriture de plateau qui mêle le documentaire et l’adaptation d’un roman de Mathieu Riboulet. Elle prépare actuellement l’adaptation de Pas pleurer, d’après Lydie Salvayre, qui se jouera en France et en Espagne.

Les créations d’Anne Monfort parlent du monde sur un mode poétique, de frottement entre les genres, et s’articulent autour de narrations qui alternent entre documentaire et fiction, avec un jeu d’acteur entre jeu et non-jeu. Le corps de l’acteur y est une surface de projection pour les avant-plans, des arrière-plans, des zooms avant et arrière que le cerveau du spectateur fait en permanence. Elle a travaillé sur des formes plastiques, des petites formes, et aime à confronter plusieurs types d’écriture textuelle, poétique, fictionnel et documentaire, en travaillant sur les images et la musicalité selon un système de montage au sens cinématographique du terme.