Céline Bothorel

Chanteuse et comédienne, Céline Bothorel a d’abord été formée au théâtre, notamment par Jean-Paul Denizon et Andréas Voutsinas.

Elle a interprété des personnages du répertoire classique (Shakespeare, Molière…) et contemporain (Tennessee Williams…). Egalement formée au chant (Sarah Lazarus, Félix Marek et Christine Legrand),  elle va très vite se découvrir une passion pour la voix et chanter dans de nombreux spectacles, du jazz à la comédie musicale.

Dès les années 80, elle développe son goût pour la direction musicale. Elle assure ce rôle dans Folies Coloniales, Algérie années 30 (Grande Halle de la Villette, 2009) et dans L’Exception et la règle, de Brecht (Paris 2010), deux spectacles de Dominique Lurcel dans lesquels, par ailleurs, elle chante et joue.

Elle dirige musicalement Le Ravissement d’Adèle en 2008 auprès de Pierre Guillois au Théâtre du Peuple à Bussang, et Le gros, la vache et le mainate : un triomphe au Théâtre du Rond-point en 2012.

À partir des années 90, elle crée plusieurs spectacles théâtraux et musicaux. Elle met aussi en scène entre 100 à 150 adolescents dans en partenariat avec l’Espace 1789, avec des habitants de la cité des Franc-Moisin en lien avec le TGP Saint-Denis, ainsi que la prison de Fleury-Mérogis au quartier Haute-sécurité (avec une quinzaine de messieurs).

Depuis 2016, elle est directrice de plateaux de synchro.

En tant que chanteuse, elle est notamment engagée par Jean et Thomas Bellorini dans Piaf, l’ombre de la rue (300 dates). En 2012, elle crée le duo Madames, avec Johanne Mathaly au violoncelle.